Éditions John Doe

Le jeu de rôle est mort
mais personne n'est venu réclamer le corps

Hellywood et sa campagne bouclés

2 octobre 2016

Bonjour chers amis.

Le livre de base et la campagne d’Hellywood, « La Justice des Anges » sont à présent bouclés. Nous continuons les passes dessus pour chasser coquilles ou erreurs de mise en page, mais ça y est, le long marathon entamé par l’écriture de la campagne – 7 ans – est terminé !

Prochaine étape : les pdf partiront cette semaine chez notre imprimeur et nous allons voir avec nos amis de BBE pour qu’ils soient mis à disposition sur les comptes des souscripteurs.
Il nous reste les finitions des goodies : tous les textes sont prêts, il ne reste qu’à mettre en page tout cela et ce sera l’intégralité des éléments de la précommande participative qui sera prochainement livrée.

Cette première expérience participative fut très particulière pour nous, à la fois effrayante et excitante. Nous avons à toute force essayé de faire au mieux et nous sommes ravis des bouquins. Il y a clairement eu dérapage de quelques semaines sur la finition, mais nous espérons que le résultat final vous aidera à nous le pardonner.

Nous remercions chaleureusement tous ceux qui ont cru au projet depuis le début, tous les lecteurs d’Hellywood qui ont entretenu la flamme malgré les délais, toujours avec gentillesse et bienveillance. Merci à tous les souscripteurs, lecteurs et boutiques, qui nous ont fait confiance et nous ont donné leurs sous en échange d’une promesse. Ce n’est pas quelque chose que nous avons pris à la légère, croyez-nous !

Merci aussi à tous ceux qui, de près ou de loin, ont aidé à la concrétisation de la campagne comme les auteurs la rêvaient. Ils sont nombreux et on risque d’en oublier : les artistes qui agrémentent nos écrits, nos sympathiques testeurs, le conseiller émérite (Stephane StephLong Treille), les as du conseil et de la motivation (Jérôme Brand Larré, Antoine Bauza,Michaël Croitoriu), le roi des nuits d’Heaven Harbor et sa voix suave (Ben Felten), les pros de la comm (Loris Gianadda, David Capricorne). Stewart Wieck pour avoir cru à un Hellywood en américain dans le texte. Et nos amis de BBE, tout particulièrement Damien Coltice, pour leur aide sur la précommande.

On y est enfin, le bout de la route. Devant nous, l’océan…

Emmanuel